La Thérapie Psychocorporelle

La Thérapie Psychocorporelle allie le travail corporel et verbal. Elle intègre la dimension psychologique et corporelle, et permet de conscientiser que ces deux dimensions sont intimement liées et comment elles s’influencent sans cesse l’une l’autre. Dans une écoute et un accueil bienveillant du vécu du client, tel qu’il est, le thérapeute aide à prendre conscience de comment le corps porte l’empreinte de ce vécu.

Petit à petit, les mémoires du corps et les émotions se remettent en mouvement et se libèrent, comme l’ensemble de la personne. Les défenses et les tensions se relâchent, la douleur s’apaise. En travaillant de manière holistique et intégrée, la thérapie psychocorporelle aide à libérer le corps, l’énergie et le Soi, dans toute leur intensité. Lire plus sur la méthode Psychologie Corporelle Intégrative (PCI).

 

NOTRE CORPS, NOTRE MIROIR…

Le corps est essentiellement le lieu privilégié où toutes nos expériences sont vécues, ressenties et mémorisées – comme celles d’être vivant, aimé, soigné, caressé, blessé, abandonné, envahi ou contrôlé. C’est là que nous ressentons le plaisir, et c’est là aussi que nous expérimentons des traumatismes, accidents et bien d’autres choses. Nos cellules enregistrent et se souviennent, même lorsque notre mental oublie…

Dès notre jeune âge, notre corps a pris forme et grandi en relation intime avec notre histoire. Il est un miroir de notre vécu intérieur. Il y a une relation directe entre extérieur et intérieur.  Nous manifestons dans notre corps notre bien-être et notre rayonnement ou notre souffrance. Innocemment, il dévoile tant nos besoins, nos enjeux, nos blessures et nos défenses, que nos ressources et qualités profondes, notre Essence, notre rayonnement.

 

NOS DEFENSES CORPORELLES

Pour survivre aux inévitables frustrations que nous rencontrons au cours de notre vie – majeures ou mineures, pour éviter la souffrance – réelle ou imaginaire, mais aussi plus subtilement par peur de l’intensité de la Vie qui circule en nous et de l’infinie Beauté que nous sommes, nous essayons souvent de nous « protéger » en bloquant la libre circulation de l’énergie en nous. En respirant moins, en limitant nos mouvements, en tendant certaines parties de notre corps. Et cela très tôt, instinctivement. Pour ne pas sentir ce qui nous dérange et que souvent nous jugeons. Ou que les autres jugent en nous. Enfant, nous étions effectivement très vulnérables et dépendants, et nous avons souvent dû développer des stratégies pour continuer.

Repli sur soiAdultes, nous restons souvent dans cette même croyance que certains ressentis ne devraient pas exister ou en tous cas : pas tels qu’ils sont ! Et que surtout cela ne doit pas se voir… Nous sommes en conflit avec la réalité. Que ce soit au niveau des idées, des émotions, des expériences physiques, relationnelles, spirituelles. Positives ou négatives…

Nous sommes dans l’illusion que, si nous empêchons la sensation ou l’expérience de se déployer en nous, que si nous les nions, nous éviterons la souffrance. Souvent cela a même l’air de fonctionner… pendant un temps ! Mais alors que nos défenses empêchent l’énergie de circuler en nous et nous oblige à faire semblant, cela nous tend et nous rétrécit. Au fur et à mesure, ces défenses deviennent des systèmes organisés, difficiles à modifier et qui génèrent du stress.

repli sur soi 2Nous nous racontons sans cesse des histoires, conscients ou pas qu’elles s’originent pour la plupart dans le passé. Assez souvent, nous nous obstinons : nous sommes en quelque sorte « attachés » à ces histoires et à nos fonctionnements. Ceci affecte et se manifeste à tous les niveaux de notre vie quotidienne, y inclus dans notre corps : il se raidit, il a mal, il en est malade. Cette énergie fluide empêchée se densifie et elle crée des blocages (mentaux, émotionnels, spirituels ou corporels). Jusqu’à ce que la vie nous envoie des signaux que « quelque chose » ne va pas, comme une invitation à changer. Parfois assez radicale…

 

REMETTRE EN MOUVEMENT NOUS LIBERE

0 waveEn accueillant sans jugement et en favorisant le mouvement spontané et naturellement fluide de la vie, de nos émotions et de notre corps, en acceptant de vivre et de ressentir l’expérience qui nous est présentée, nous permettons à cette expérience de se faire, de se dissoudre et de faire place à du neufInévitablement. Comme le flux et le reflux. Nous apprenons alors à tolérer une charge émotionnelle et physique de plus en plus grande, assumant pleinement notre vécu tout en restant présent dans le corps, éveillé et conscient, quel que soit ce mouvement, tel qu’il est, sous toutes ses facettes. 

 

PranaNous retrouvons ainsi notre capacité à être pleinement vivants et à nous déployer, essentielle et indispensable à notre bien-être. Nous nous reconnectons à qui nous sommes vraiment, à notre énergie vitale, la Prana, le Chi, à la fois tendre et puissante, agréable, créative et confiante. Nous développons une capacité plus grande à tolérer et à vivre les expériences que nous rencontrons. Nous nous allons pas à pas vers une autonomie affective qui nous permet d’assumer que notre expérience est « notre expérience ». Nous nous responsabilisons. Nous re-devenons libres. Bienvenue sur ce chemin magnifique vers plus de vous !

 

 

Lire plus sur :